Quelques élus, membres du caucus de députés nationaux de la province du Nord-Kivu, ont décidé d’installer leur « État-major civil », dans la ville de Beni, afin de faire le suivi de l’évolution des opérations militaires contre les rebelles de l’ADF auteurs de plusieurs atrocités dans la région.

Selon le député national élu de Beni, Muhindo Vahumawa Paul, président du caucus de députés du Nord-Kivu qui a livré la nouvelle vendredi 27 décembre à 7SUR7.CD, l’installation d’un État-major civil des députés à Beni vise à appuyer les troupes des Forces Armées de la RDC, celles de la MONUSCO, ainsi que les troupes policières engagées dans la traque des groupes armés dans la province en général, ainsi que les ADF et miliciens Maï-Maï à Beni en particulier.

« Nous sommes déterminés à accompagner les éléments FARDC, MONUSCO et Police sur la ligne de front. Nous allons travailler avec eux pour suivre de près la situation », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « Nous traversons une souffrance, le monde entier nous écoute, nous devons faire tout afin d’en finir avec les massacres des civils qui ont longtemps duré dans la région de Beni causant ainsi plusieurs morts et des portés disparus ».

Cependant poursuit-il, « la population doit fournir les informations concernant les suspects aux éléments FARDC et au caucus afin qu’ils soient vite poursuivis et arrêtés ».

Depuis le lancement des opérations de traque des ADF en octobre dernier, des fruits sont visibles sur la ligne de front notamment la conquête de plusieurs bastions strategiques des rebelles et plus de 500 déjà capturés.

Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp