La société civile coordination urbaine de Beni dans la province du Nord-Kivu estime que le message du cardinal Fridolin Ambongo, lancé aux chrétiens de la ville rassemblés le samedi 28 décembre 2019 pour une messe de compassion, est interpellateur.

Selon Kizito Bin Hangi, le président de ladite structure citoyenne, le message du cardinal pourra interpeller l’État congolais et la communauté internationale afin que la paix soit restaurée dans la région de Beni en particulier et à l’est de la RDC en général.

« Son message a été très clair, nous pensons que cela pourra interpeller et la communauté internationale, et le gouvernement congolais, car il a dit qu’il est temps que les décideurs puissent agir afin que la paix revienne à Beni », a-t-il dit à 7SUR7.CD.

Il a également fustigé le comportement de certains politiciens qui affirment que ce sont les natifs de Beni qui massacrent leurs frères.

« Nous pensons que sa visite à Beni va permettre au monde entier de comprendre et prendre au sérieux ce qui se passe dans la région de Beni », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : « Les gens ont murmuré en pleine messe lorsque le cardinal a indiqué que la MONUSCO est dans la région pour sécuriser les civils. Ces murmures prouvent qu’il y a une crise de confiance entre la population et la mission onusienne ».
Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp