Dans un point de presse tenu ce samedi 11 janvier 2020 à Beni par le porte-parole des opérations Sokola 1, plusieurs révélations sur le déroulement des opérations militaires dites « d’envergure » contre les groupes armés, ont été données à la presse quelques jours après la prise de Madina par les FARDC, grand bastion des rebelles Ougandais ADF.

D’après le major Mak Hazukay, au moins 40 rebelles, dont 5 de leurs leaders, ont été tués, lors des récents affrontements à Madina, Liva et Mapobu.

« Nous avons tué 40 ADF sur les tronçons Madina-Mapobu et Liva, dont 5 leaders. Parmi ces derniers, le secrétaire de Djamili Mukulu et Kamabale Atsubola », a déclaré le major Mak Hazukay.

Outre les rebelles tués, l’armée annonce avoir récupéré des munitions des guerres notamment 5 Pkms, 21 armes à feu, 5 bombes artisanales, ainsi que des armes blanches.

9 miliciens Maï-Maï qui servaient de pisteurs aux ADF dans leurs mouvements de l’Est à l’ouest ont aussi été neutralisés et trois autres 3 capturés, lors des combats corps-à-corps.

Mal Hazukay a attribué et dédié cette « victoire » au chef de l’État, et commandant suprême des FARDC, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à toute la population congolaise et à tous les éléments FARDC.

Cependant, depuis le début de ces opérations d’envergure le 30 octobre 2019, la société civile rapporte que plus de 200 civils ont été tués dans plusieurs quartiers et localités de la région de Beni, dans des attaques attribuées à ces rebelles d’Allied Democratic Force.

Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp