Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ont procédé à l’échange des instruments de ratification de l’accord-cadre entre le Saint-Siège et la République démocratique du Congo sur des questions d’intérêt commun, signé au Vatican le 20 mai 2016.

Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire aux relations avec les États, Mgr Ettore Balestrero, Nonce apostolique en République démocratique du Congo, l’archevêque Marcel Utembi, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Mislav Hodzić, conseiller de nonciature au Secrétariat d’État, Marie Tumba Nzeza, ministre d’État et ministre des Affaires étrangères; Fortunat Biselele, conseiller privé du chef de l’État, Pacifique Kahasha, chef de mission d’État et Jean-Pierre Hamuli Mupenda, ambassadeur près le Saint-Siège étaient présents à la cérémonie qui s’est déroulée au Saint Siège.

Cet accord-cadre est entré en vigueur ce même vendredi. Ce document note l’indépendance et de l’autonomie respectives de l’Église et de l’État. Il établit le cadre juridique des relations mutuelles. Il précise également plusieurs autres domaines de l’intervention de l’église notamment les établissements d’enseignement catholiques, l’enseignement de la religion dans les écoles, l’assistance de l’Église et les activités caritatives, la pastorale dans les forces armées et dans les établissements pénitentiaires et hospitaliers, le régime de la propriété et impôt, obtention de visas d’entrée et de permis de séjour pour le personnel religieux. Il prévoit des accords d’application entre la Conférence épiscopale et l’État sur certaines questions d’intérêt commun.

Source : ActualiteCD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp