Le secrétaire général adjoint des Nations-Unies chargé des opérations de maintien de la paix a déclaré que l’ONU compatit avec la population de Beni victime des attaques rebelles qui occasionnent morts d’hommes.

Cependant, Jean-Pierre Lacroix qui s’exprimait devant la presse ce lundi 2 décembre 2019 au quartier général de la MONUSCO, a insisté sur le fait qu’il ne faut pas se tromper d’ennemis, faisant référence aux dernières attaques contre les bases de la mission onusienne au Nord-Kivu.

« Il ne faut pas se tromper d’ennemis. Ceux qui sont les ennemis sont les groupes armés qui attaquent la population et les agents de riposte », a déclaré Jean-Pierre Lacroix.

En outre, le secrétaire général adjoint de l’ONU a dénoncé des « messages de manipulation et de désinformation » qui, selon lui, sont véhiculés à travers les réseaux sociaux.

Jean-Pierre Lacroix a également rejeté les accusations selon lesquelles, la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo serait de connivence avec les groupes armés.

« Il y a pas si longtemps nous avons eu 16 morts et une cinquantaine de blessés. Il y a aussi de choses que nous ne pouvons pas tolérer », a martelé Lacroix.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU a insisté sur la nécessité de renforcer le partenariat entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo et la MONUSCO.
Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp