La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui a, dans un point de presse tenu samedi 30 novembre dernier à Beni-ville (Nord-Kivu), déclaré que seul le gouvernement Congolais peut decider du départ ou non, des casques bleus de l’ONU en RDC.

« Si la demande réelle de la population intervient au nom du gouvernement Congolais, elle sera considérée parce qu’on est là grâce au mandat du gouvernement. On ne s’impose pas en RDC. On est déployé ici par le conseil de sécurité avec l’accord du gouvernement Congolais. S’il décide, où est le mal? », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter, on est pas venu faire du tourisme. On est là pour la paix avec l’accord du gouvernement Congolais.

En dépit des tueries des civils par les rebelles d’Allied Democratic Force (ADF), à Beni-ville et territoire, le départ de la MONUSCO est reclamé par la majorité des habitants du Nord-Kivu. Dans plus d’une semaine, des manifestations sporadiques sont organisées ça et là dans la province, visant à dénoncer l’inaction des casques bleus de l’ONU dans la stabilisation de l’Est du pays.

La semaine dernière, de nombreux dégâts tant humains que matériels ont été enregistrés devant la base de la MONUSCO située à Boikene, dans la ville de Beni après les tueries des civils à la machette et avec des armes à feu par les ADF.

Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp