La ministre de l’économie nationale a lancé officiellement lundi à Kinshasa le contrôle économique sur toute l’étendue du territoire national.

Lors de la séance de travail organisée, à cet effet, à l’intention de tous les chefs d’équipe impliqués dans cette opération, , Acacia Bandubola a appelé les inspecteurs à travailler avec professionnalisme pour éviter des dérapages.

« Nous avons lancé le go et nous avons encouragé les inspecteurs que nous appelons de vaillants inspecteurs sur terrain, afin qu’ils restent professionnels, qu’ils fassent leur travail comme il se doit pour  que nous puissions atteindre nos assignations. Et pourquoi pas, aller au-delà ? », a-t-elle déclaré.

S’agissant des conditions de travail difficiles dans lesquelles ces agents de terrain travaillent, la ministre Bandubola a dit être consciente de la situation et les a rassurés de la volonté du gouvernement de les doter de tous les éléments dont ils ont besoin pour travailler en toute quiétude.

En attendant, elle les a priés de donner le meilleur d’eux durant cette période, car le pays attend beaucoup de cette activité, a-t-elle indiqué.

Il faut noter que le début proprement dit de cette activité, génératrice des revenues pour le tresor public, est annoncé le 1er novembre prochain.

Par ailleurs, A. Bandubola a rappelé aux inspecteurs leurs missions qui sont entre autres de vérifier notamment si les prix sur les marchés sont conformes aux textes, moraliser les opérateurs économiques sur les respects des dispositions légales et réglementaires en matière économique et jauger les activités économiques dans le pays.

La ministre a, par la même occasion, souligné également que les prix des biens et des services sont fixés librement par ceux qui en font l’offre mais, a-t-elle précisé, les opérateurs économiques sont tenus d’en informer le ministère de tutelle afin que tout se fasse dans le respect des textes.

« Ceux qui n’auront pas respecté toutes ces  dispositions seront soumis à des sanctions telle que prévue par la loi », a-t-elle prévenue.

Reza

Prenant part à cette séance de travail, Didier Okito, vice-ministre de l’Economie, a demandé aux agents de terrain de considérer les opérateurs économiques comme des partenaires et non des ennemis. « Tout doit se passer dans un climat de paix et de collaboration pour que cette opération ne s’apparente pas à une tracasserie. Nous attendons de vous de bons résultats « , a-t-il martelé.

Il sied de noter que l’objectif du contrôle économique est entre autre de veiller au bon fonctionnement des marchés afin de garantir l’équilibre entre l’offre et la demande.

Source : 7sur7cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp