Félix Tshisekedi a tenu un meeting populaire ce lundi 7 octobre 2019 à la place de l’indépendance à Bukavu (Sud-Kivu). Il a dit qu’il est prêt à mourir pourvu qu’il y ait le retour définitif de la paix dans l’est du pays en proie aux groupes armés.

« Notre combat sera celui de vous apporter la paix, une paix définitive, nécessaire pour la stabilité de notre pays. Lorsque nous étions en campagne, j’avais mis en avant dans le thème de ma campagne comme priorité, le bien-être de l’homme congolais qui commence d’abord par le défi de la paix. Je suis conscient des souffrances qui sont les vôtres et je n’ai ménagé aucun effort depuis que je suis au pouvoir pour entretenir nos forces armées et tout faire pour que celles-ci soient au top niveau et puissent faire leur devoir qui consiste à imposer la paix dans tout l’ensemble du territoire national. Et cette paix, croyez-moi, je suis prêt à mourir pour qu’elle soit une réalité. Je veux la paix et la paix définitive dans notre pays », a-t-il déclaré devant la foule.

Plusieurs personnalités dont Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, Gilbert Kankonde, vice-premier ministre en charge de l’intérieur ainsi que les gouverneurs des provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema ont pris part au meeting.

Ce mardi, Félix Tshisekedi va procéder à l’inauguration d’un laboratoire de transformation des produits agricoles à Kalambo. Ce sera en présence de plusieurs invités dont Akinwumi Adesina, 8ème président de la Banque africaine de développement (BAD).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp