Le cadre macroéconomique de la République Démocratique du  Congo reste stable. Toutefois, le gouvernement doit fournir beaucoup d’efforts pour contenir quelques poussées qui s’observent déjà sur terrain.

C’est ce qui ressort de la réunion du comité de conjocture économique présidée ce mardi 29 octobre 2019 à Kinshasa par le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Au sortir de la rencontre, Jean Baudouin Mayo Mambeke, ministre du budget, qui a fait le compte rendu de ladite réunion, a fait savoir également que la situation des réserves de change soumise aux membres du comité de conjoncture économique par le gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Déogracias Mutombo Mwana Nyembo, a été actée et les efforts fournis par cette institution financière pour la stabilité du taux de change ont été salués.

Durant cette réunion, qui a été élargie à quelques membres du gouvernement, plusieurs autres sujets ont été évoqués, notamment le contrôle économique lancé lundi dernier par la ministre de l’économie, la situation générale de la Minière de Bakwanga (MIBA) et le plan de l’aménagement du territoire.

Selon le ministre du budget, Acacia Bandubola a été instruite de bien préparer ces opérations relatives au contrôle économique.

Quant à la MIBA, le chef du gouvernement a instruit le ministre du portefeuille, Clément Kuete, de faire respecter les dispositions légales pour le bon fonctionnement de cette entreprise, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du plan de l’aménagement du territoire présenté par le ministre d’État, Pius Mwabilu et le ministre Agée Matembo, a indiqué Mayo Mambeke, des orientations ont été données par le premier ministre dans le sens de respecter les zones stratégiques comme les camps militaires, les cimetières et autres.

Source : 7sur7cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp