Le Premier ministre Sylvestre Ilunga répondait mercredi à l’assemblée nationale aux préoccupations des députés quant à l’économie du projet de loi de finances 2020. C’est dans ce cadre qu’il a apporté sa réponse à la préoccupation du député Patrick Muyaya au sujet de la sous-traitance qui fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein de la société congolaise.

Ilunga Ilunkamba a rassuré que le gouvernement fera tout son possible pour prendre les mesures nécessaires afin que le secteur de la sous-traitance profite réellement aux entreprises congolaises pour l’émergence d’une classe moyenne.

« Le Gouvernement fera sa part, notamment à travers l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance, de prendre toutes les mesures qui s’imposent afin que cette Loi profite en priorité et en grande partie aux Congolais », a-t-il rassuré.

Plusieurs congolais exigent l’abrogation de la sous-traitance dans l’économie congolaise car ne profitant qu’au étrangers. C’est le cas entre autres, des congolais employés par les indiens, pakistanais, chinois… qui ont plusieurs fois décrié la sous-traitance à travers des mouvements de grève.

« Dans la même veine, et conformément aux dispositions de l’article 21 de cette Loi, le Gouvernement veillera à ce que les différentes autorités compétentes, au niveau national, provincial et local, puissent exercer, sans complaisance, le contrôle dans les entreprises sous-traitantes afin d’éviter des abus. », a ajouté le chef du gouvernement.

La loi n° 17/001 du 8 février 2017 fixe les modalités de la sous-traitance en République Démocratique du Congo (RDC). Cette disposition légale oblige aux entreprises principales de verser aux sous-traitants des acomptes d’au moins 30% de la valeur du marché à la signature du contrat.

L’application de cette loi reste un grand défi à relever. Dans le secteur minier par exemple, il y a entre 2 et 3 milliards de dollars américains dont devrait bénéficier le trésor public dans le secteur de la sous-traitance mais qui échappent pour profiter aux pays d’origine des entreprises principales, et qui a un impact considérable dans la lutte contre le chômage et la pauvreté.

Source : ActualiteCD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp