Mardi 29 octobre 2019, le ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication, PT-NTIC, a réceptionné des équipements de transmission du réseau Backbone phase 1 (qui va de Moanda à Kinshasa, Ndlr).

Devant des invités, partenaires, et des  personnalités dont le directeur général a.i de la société congolaise des postes et télécommunications qui a reçu ces équipements, Augustin KIBASSA MALIBA s’est dit heureux parce que souligne-t-il c’est un jour qui permet au pays de s’avancer vers la concrétisation du numérique qui rentre dans la vision du chef de l’État qui considère que c’est un vecteur important pour notre pays.

Reza

« La République attend énormément de la SCPT, c’est un pas important que la société d’État a franchi aujourd’hui et j’ose croire que nous allons ensemble faire encore d’autres pas. Au niveau du ministère, nous sommes plus que déterminés à vous accompagner et accompagner tous les intervenants du secteur parce que pour nous, il faut réussir le pari de la numérisation de la République et qu’au-delà de tout, ce pari vise principalement ce qui nous concerne, en tant que ministre de la République, vise un bon service à bon prix pour les consommateurs. Parce que nous ne devons pas oublier qu’il est un fait d’avoir des infrastructures mais il est important qu’au-delà de tout nous puissions créer la culture numérique », a dit Augustin Kibassa.

Reza

Il sied de signaler que ces équipements ont été acquis sur fonds propres de la SCPT.

« Ainsi aujourd’hui, nous sommes heureux de réceptionner, ce jour, les présents équipements de transmission qui vont nous permettre d’augmenter de manière considérable, le transport des capacités de la phase UNE, soit en passant de 20 giga actuellement exploités à 100 giga extensible, sachant également que d’importants travaux d’augmentation de la capacité ont été effectués à notre station de Moanda avec aujourd’hui une capacité installée qui est passée de 100 gigas à 1 terra », a déclaré le DG de la SCPT.

A en croire ce dernier, ces équipements de transmission constituent la première étape, une étape importante dans la fiabilisation totale de notre réseau mais il reste la deuxième étape aussi importante, celle du remplacement de notre câble à fibre optique qui a subi énormément des dommages notamment lors des travaux d’élargissement de la route nationale nº1, des fréquents glissements de terrain ou tout simplement des sabotages multiples par des inciviques.

Un programme à très court terme en vue de son renouvellement a déjà été initié.

Source : 7sur7cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp