Prenant la parole lors de la plénière du lundi 18 novembre 2019 consacrée a l’examen du projet de budget 2020 à l’Assemblée Nationale, la députée nationale Henriette Wamu, élue de l’UDPS à Kinshasa, a salué « le leadership exemplaire du président de la République Félix Tshisekedi » qui a permis de doter le gouvernement d’un budget ambitieux.

« J’ai examiné avec intérêt  le projet de budget déposé par le gouvernement, évalué à un peu plus de 10 millards de dollars américains. C’est une occasion pour moi de féliciter et de rendre hommage au Président de la République, Magistrat Suprême, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour son leadership nécessaire et exemplaire ! J’observe que c’est la toute 1ère fois, depuis plus de 25 ans, que le gouvernement de notre pays présente un projet de budget aussi ambitieux », a-t-elle déclaré.

Et de poursuivre, « évalué à un peu plus de 10 milliards de dollars américains, je comprends que ces prévisions sont l’expression chiffrée de la politique du gouvernement telle que déclinée lors de la présentation de son programme devant notre auguste assemblée ».

En réalité selon Wamu Ataminia, le projet de loi de finances sous examen appelle de nombreuses questions. Pour sa part, ce projet de budget soulève au moins une trentaine de questions. Mais, le  temps nous imparti étant  court dit-elle, je vais me limiter à 4 questions :

1. De toute évidence, l’accroissement exponentiel de ce budget est tributaire, en grande partie, des réalisations des promesses de dons et emprunts sous le marché financier extérieur. Ces appuis sont attendus du FMI et de la Banque Mondiale. Quelle est, aux yeux du gouvernement, la garantie qu’il faudra donner au FMI et à la Banque Mondiale pour conclure un programme formel avec ces institutions?

2. En jetant un coup d’œil sur l’évolution du taux de croissance de 2020 à 2022, il apparaît que le taux de croissance est en constante augmentation et le taux de change moyen reste pratiquement stable. Ces prévisions du taux de croissance couplées à  celles du taux de change s’appuient en principe sur une augmentation de la production. Le gouvernement peut-il édifier la représentation nationale sur la stratégie ou les stratégies qu’il compte mettre en place pour stimuler notre production au cours de la période de 2020 à 2022?

 

3. Depuis 2003, plusieurs agents de la Gecamines et des autres entreprises publiques, telles que les Lignes Aériennes Congolaises (LAC) ont été soit licenciés, retraités ou ont obtenu leurs départs volontaires non conformes à la loi. Il y a peu l’Etat congolais a reconnu cette créance . J’aimerais savoir Honorable Présidente, si le gouvernement a prévu dans son budget 2020 de payer la dite créance ?

4. La sécurité des personnes et de leurs biens est une des priorités du gouvernement. Je constate hélas que l’insécurité règne sur  l’ensemble de la ville de Kinshasa. Cette situation est aussi due au fait que bon nombre de quartiers croupissent dans le noir dès la tombée de la nuit. Cette absence de lumière, comme les coupures intempestives du courant électrique, favorise les activités criminelles des kulunas et autres inciviques munis d’armes à feu, et qui profitent de l’obscurité pour insecuriser davantage la population. Que compte faire le gouvernement, dans le cadre du budget alloué au secteur de l’énergie, pour mettre fin à cette situation d’insécurité permanente que connaît la ville de Kinshasa ?

Pour terminer, Henriette Wamu a demandé à ses collègues députés, pour l’intérêt supérieur de la Nation, de déclarer recevable ce projet de budget et de l’envoyer à la commission ECOFIN pour enrichissement.

Après la présentation du projet de budget 2020 ce lundi à l’Assemblée nationale, le premier ministre est attendu dans 48 heures devant les élus du peuple afin d’apporter des réponses aux questions qui lui ont été adressées.

Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp