Les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et alliés membres d’Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi, demandent au chef de l’État Félix Tshisekedi, en sa qualité de commandant suprême des forces armées, de permuter tous les officiers ayant servi dans la région de Beni, en proie à l’insécurité et aux massacres des populations civiles perpétrés par des forces négatives.

À travers une déclaration ce mardi 26 novembre 2019, ces groupes parlementaires de l’obédience katumbiste ont, en outre, salué la résolution prise par le président Tshisekedi d’installer un quartier général avancé des Forces armées dans cette contrée après l’incursion des assaillants présumés ADF causant morts d’hommes.

Tout en encourageant l’armée dans la traque des rebelles, à travers la grande offensive lancée depuis le 30 octobre dernier, ils déplorent le fait que ces opérations n’aient pas été suivies par des actions préventives pouvant sécuriser les populations en cas de représailles.

Dans la foulée, ces groupes parlementaires disent comprendre la frustration de la population de l’Est de la RDC et plaident pour une collaboration sincère entre le gouvernement et la MONUSCO pour mettre un terme à ce cycle des tueries.

Ils lancent également un appel aux forces armées de la République de poursuivre sans relâche le combat contre les ennemis jusqu’à leur dernier retranchement.

À la population de l’Est, ces groupes parlementaires pro Katumbi présentent leurs condoléances et compatissent avec les familles éprouvées et par la même occasion, exhortent la population à la vigilance et à la résistance contre tout projet de balkanisation du pays.

Source : 7sur7CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp