Le Premier ministre a affirmé ce mercredi 20 novembre que le gouvernement de la République a pris des mesures de réajustement des salaires des enseignants à tous les niveaux concernés. Il a également décidé de la mécanisation des enseignants non payés, de la prise en charge des frais de fonctionnement des écoles et des bureaux gestionnaires, ainsi que de l’octroi d’une indemnité de transport et de logement aux enseignants des grandes villes.

Le Premier ministre l’a déclaré sa réplique aux différentes préoccupations des députés nationaux.

« Comme toute réforme importante, la gratuité ne pouvait qu’entrainer diverses conséquences sur notre système éducatif. Pour ce faire, votre gouvernement est conscient des problèmes posés par la mise en œuvre de la gratuité. Parmi les difficultés, il faut citer : les sureffectifs dans les classes, l’insuffisance du personnel enseignant, la carence des matériels didactiques, les menaces des mouvements sociaux dans quelques écoles conventionnées », a affirmé Sylvestre Ilunga.

Il fait certaines propositions :

«  Afin de réserver une réponse globale et systématique à la problématique posée par la gratuité, le gouvernement a mis en place, au cours de la réunion du Conseil des Ministres du 4 octobre 2019, une commission chargée de l’évaluation de cette mesure. Un premier rapport vient d’être déposé auprès du Vice premier Ministre, Ministre du Budget. Ce rapport pose une ébauche de la feuille de route dans la résolution des problèmes relevés. Nous comptons par ailleurs sur nos partenaires techniques et financiers qui nous ont exprimé leur engagement à nous accompagner dans la réussite de cette réforme. Face à une réforme aussi audacieuse, il est de bon aloi qu’une méthodologie progressive soit observée pour la suite de sa mise en œuvre effective », promet M. Ilunga.

L’assemblée Nationale a déclaré recevable le projet du budget 2020 et l’a envoyé en commission Ecofin pour un examen approfondi pendant 10 jours.

Au sujet de l’insécurité dans l’Est par exemple, Sylvestre Ilunga rassure que le rétablissement de l’autorité dans le Nord-Kivu notamment est parmi les priorités de son gouvernement.

Source : RadioOkapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
faites entrer votre nom svp